Un vent de liberté


 

"Etre libre de créer et créer librement, rien n'est plus essentiel à ma vie". C'est sur ces mots que j'ai conclu l'un de mes tous premiers articles -liberté de création- et c'est par ces mots que je commence celui-ci.

 

Parce qu'en lisant le thème choisi par Jérémy Ouassana, auteur de Out the box sur la créativité et vous, dans le cadre de l'événement organisé par la croisée des blogs, j'ai envie de parler de cette liberté que l'on s'accorde -ou pas- dans l'expression de notre créativité.

 

La créativité s'exprime dans tous les domaines possibles de la vie et elle se développe grâce à l'audace et à la liberté que nous lui accordons. Elle ne peut exister pleinement que si nous lui permettons de le faire. En pleine conscience, sans crainte de l'échec, sans restriction et sans préjugé, sans peur ni doute, en osant défier les ordres établis et les idées préconçues.

 

Il y a des êtres pour qui ce réflexe est inné et d'autres qui doivent l'apprendre. Je l'ai appris. J'ai appris à me faire confiance, j'ai appris à recommencer chaque fois qu'il était nécessaire jusqu'à ce que le résultat corresponde à ce que je voulais, j'ai appris à ne pas tenir compte des pensées négatives de mon jugement trop sévère, j'ai appris à laisser de côté toute cette partie en moi qui raisonnait en fonction de ce que les autres penseraient de mon travail, j'ai appris que mille coups de crayon ou de pinceau sur une oeuvre, ce n'est pas de l'incompétence mais de l'apprentissage. J'ai surtout appris à laisser à ma créativité tout l'espace et toute la liberté nécessaires à son plein épanouissement.

Dans le fond, c'était facile d'apprendre tout ça!

 

C'est facile parce que la créativité apporte un bonheur immense et un bien-être merveilleux à chaque instant. C'est un peu comme pousser une roche, écarter quelques branches et se retrouver dans un endroit magique et lumineux où tout est possible. C'est comme s'envoler sur le dos d'un nuage et partir à l'aventure avec le vent pour seul guide. C'est comme pénétrer dans un endroit mystérieux où l'on écouterait enfin les arbres nous conter mille histoires, où l'on entendrait le rire des papillons et où l'on verrait le sourire des fleurs.

 

Alors oui, c'est facile parce que c'est une joie pure et intense. C'est une union parfaite de notre âme avec l'univers dont elle est issue.

A force d'apprendre, j'ai fait des choix dans ma vie. J'ai choisi de vivre seule pour donner une entière liberté à ma créativité et lui permettre de s'exprimer complètement sans déranger personne. Ceci n'empêche pas l'amour ni les relations sociales, mais je vis en permanence dans un "atelier" et jamais je ne sacrifierai un espace où je peux donner vie à chaque instant à une création au détriment d'une maison ordinaire, organisée, rangée et... sans vie. J'ai choisi un travail qui me donne assez de temps libre pour laisser toute la place à ce que j'aime le plus faire: rêver et créer. J'ai accepté d'avoir, pour l'instant, un revenu moins important pour me permettre d'avoir le temps d'exprimer totalement toutes les idées qui abondent sans cesse.  

En choisissant mon irrépressible besoin de création avant tout, je lui permets de vivre pleinement et de s'amplifier. Car permettre à notre créativité de s'exprimer librement, c'est découvrir la source intarissable d'une eau pure et limpide, chantante et revigorante, indispensable et nécessaire pour le corps et l'esprit, pour l'âme et le coeur.

 

S'accorder le plaisir de créer, c'est comme planter des fleurs qui vont au fil du temps se multiplier à l'infini sans qu'on ait besoin de faire autre chose que s'extasier sur leur beauté sans cesse renouvelée.

Et s'accorder la liberté de créer ce que l'on veut, c'est comme voir naître sous ses yeux un jardin merveilleux, nouveau à chaque fois, différent à chaque fois, étonnant, surprenant, imprévisible et magnifique!

 

Dans la créativité, il n'y a aucune limite à part celles de notre imaginaire. Et plus on lui donne la liberté de grandir et de se développer, plus on lui permet d'exister et de se réaliser, plus elle repoussera ces limites et permettra à notre imaginaire de s'ouvrir, d'éclore et de s'épanouir. De grandir encore et toujours plus, de dépasser toutes les frontières de la peur du jugement, du doute de soi et de la crainte de l'échec.

Dans la créativité, il n'y a aucun interdit. Il n'y a aucun règlement à suivre, aucune loi à respecter (à part les lois naturelles). Il n'y a aucune restriction, aucune obligation. Ouvrir grand la porte à notre imaginaire, c'est partir pour une aventure fantastique, c'est une évasion de tous les sens, dans un monde merveilleux, aux saveurs exotiques, aux parfums envoûtants et aux mille couleurs lumineuses.

 

Parfois, on me demande: où tu vas chercher toutes ces idées? à vrai dire, je n'en ai aucune idée :) Je les accueille quand elles arrivent, c'est tout. Avec plaisir, avec bonheur, avec amour, c'est sûr! mais d'où viennent-elles? je ne le sais pas. Elles sont inspirées de mon amour inconditionnel pour la Nature, ça c'est certain. Ensuite, je les concrétise avec force apprentissage pour certaines...

 

Lorsque j'ai créé ma série Gaspésie du Sud j'observais l'effet du béton sur une pilasse. Rien de plus simple que ça :) mais je trouvais l'effet joli et je savais le béton solide et endurant, même pour nos hivers glacials. Par ailleurs, j'ai toujours adoré le bois, bois des arbres fièrement dressés tout alentour de moi, brindilles, écorces que je ramasse précautionneusement et auxquelles je redonne vie dans mes tableaux en reliefs mais aussi bois flotté, poli à l'infini par l'océan. Et j'étais également très séduite par la beauté et la simplicité des lampes solaires, puisant directement leur énergie auprès d'une source lumineuse présente depuis toujours et pour toujours.

Alors un jour, en regardant cette pilasse ordinaire, une idée m'est venue: associer ces trois éléments! J'ai donc créé ma série Gaspésie du Sud. Avoir une ou des idées, c'est bien, les concrétiser c'est autre chose! :) Surtout quand on ne connait pas grand-chose au chemin où l'on s'engage... C'est ainsi que j'ai encore appris... Maintenant, je fais mes propres moules. Je récupère avant tout, tout ce qui est possible de l'être en termes de contenants, certains sont assez surprenants... :) 

Si cette série de créations uniques est née, c'est avant tout parce que je laisse ma créativité s'exprimer librement dans mon imaginaire. Ensuite, j'apprends, en le faisant, comment concrétiser chaque idée qui vient. 

Catherine 111.jpg

Laisser, dans notre esprit, la liberté à chaque création imaginée d'être, de s'exprimer et d'exister c'est avant tout se permettre à soi-même d'être, de s'exprimer et d'exister.

Laisser à notre esprit et à notre âme la liberté d'inventer et d'imaginer toutes les créations possibles, c'est leur permettre et leur accorder le droit d'être, de s'exprimer et d'exister.

Il n'y a rien qui soit impossible. Il n'y a aucune limite à la réalisation pleine et entière de notre créativité personnelle ou commune.

 

Il n'y a rien qui entrave toute créativité à condition de la laisser libre d'être, de s'exprimer et d'exister pleinement, librement, entièrement et sans condition!

Laissez la vôtre s'exprimer et s'envoler! Permettez-lui d'exister et donnez-lui toute la place dont elle a besoin pour le faire!

Tel l'oiseau libéré de sa cage, elle vous en donnera ses plus beaux chants d'amour!

 Catherine 123.jpg


 

 

 

 

 



09/06/2014
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres