Matane


 

Les Couleurs de la Gaspésie

 

 

La Côte (Gaspésie)

Pour vous aider à vous repérer, consultez la Carte de la Côte, Gaspésie

 

 

A partir de Sainte-Flavie, commence la Gaspésie. 

La péninsule Gaspésienne  se divise en cinq régions: La Côte, La Haute-Gaspésie, La Pointe, La Baie-des chaleurs et La Vallée.

 

Balayée par des vents incessants, sauvage, indomptable, insoumise, la Gaspésie donne des sensations à couper le souffle, des rêves infinis et une liberté sans limite.

 

Intemporelle, immortelle, elle offre à tous les regards ses paysages incomparables, ses infinies splendeurs. Elle se donne, impudique, dans toute la beauté de sa sublime nature. Elle impressionne de sa force quand se déchaîne la violence de ses éléments. Elle prend possession du corps, du coeur et de l'âme, enivre tous les sens d'un plaisir sans limite. Elle inspire le plus profond respect, la plus humble humilité face à sa grandeur majestueuse, à ses beautés aussi diverses qu'inégalables.

 

Vous l'aurez sans doute compris, j'aime la Gaspésie du plus profond de mon être, de tout mon coeur. Elle est pour moi à jamais gravée, tel un tatouage sur la peau, du signe de l'amour absolu, d'un bonheur sans égal, d'une liberté infinie, que je souhaite vous faire partager ici...

 

Ma première halte se fait à Les Boules, nommée ainsi à cause de la forme des rochers au large de la baie,,,

 

 

 

 

C'est d'ailleurs ici que j'ai photographié cette jolie algue qui sert au décor de mon blog (et non, ce n'est pas une feuille de laitue :)

 

La prochaine longue étape se situe à la Halte meunière, tout près de Matane. La particularité de cet endroit réside surtout dans les couleurs de la roche d'ardoise qui parsème le bord de mer jusqu'à Saint-Ulric. Matane vient du mot Mic-Mac "mtctan" qui signifie vivier de castors.

C'est de cette grève aux multiples couleurs que proviennent les roches et débris de roches avec lesquels j'ai créé ma série de tableaux "Couleurs de Matane" ainsi que l'horloge "L'heure de Matane" car en partant à 6h de chez moi, c'est à cette heure-ci que j'arrive à Matane (si je ne m'arrête pas au Parc du Bic, car à lui seul, il mérite plusieurs voyages).

 

Comme la beauté n'a nul besoin de mots, je vous laisse apprécier ces couleurs uniques, nées de la terre et vivifiées par la mer...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de continuer le voyage par le bord de mer, une petite escapade dans le bois est toujours la bienvenue...

 

 

 

 

 

 

 

Un joli petit ruisseau, tout frais...

 

 

Immortalisées avant d'être cueillies... délicieuses! Merci, jolies fraises des champs, je vous ai savouré avec grand plaisir et j'en ai laissé beaucoup aux petits oiseaux de passage ... à l'année prochaine...;-)

 

C'était joli, non ?

 

Après la randonnée, le phare de Matane...

 

 

... Et on continue... prochaine étape: Les Méchins au bout de la Côte...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



20/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres