Des napperons en bambou

Que faire avec ... des napperons en bambou?

Certes, ils sont très jolis en napperons, sur une table joliment mise, mais.... ils sont difficiles à nettoyer et finalement pas idéals pour l'usage pour lequel ils ont été conçus.

Donc,...

On peut commencer par en faire un chemin de table (occasionnel ou permanent) en les assemblant avec de la colle. De la même façon, on peut en faire un dessus de meuble, soit pour le protéger, soit pour le décorer s'il est usé ou abimé. Les napperons en bambou ainsi utilisés seront beaucoup moins portés à être salis donc plus facilement permanents dans leurs beautés et leurs couleurs.

Mais on peut en faire aussi.... des rideaux pour une fenêtre près de laquelle on veut avoir une certaine intimité. 


Ils peuvent tout aussi bien être assemblés pour former (avec des bases en grosses tiges de bambou) un joli paravent pour placer dans une chambre ou pour séparer un espace dans un endroit précis.

Sur l'image à gauche, ils sont posés de part et d'autre d'une création en toile de jute et bouts de tissus récupérés pour en faire un écran total devant une fenêtre où l'intimité était nécessaire.  Sur l'image à droite, ils sont placés côte-à-côte et sont suspendus à un gros bambou pour créer une légère séparation entre deux pièces ouvertes.

Pour les faire, j'ai utilisé 2 napperons bruns et un orange et je les ai en partie défait et assemblé avec de la colle.

Pour la réalisation d'un paravent où l'on utiliserait des gros bambous, il faut noter que la colle ne sera pas adéquate. Il faudra alors percer de petits trous les gros bambous pour y glisser un mince fil de fer ou du fil de pèche pour y relier les napperons.

Tout comme les stores en bambou, les napperons ainsi réutilisés laisse filtrer la lumière du jour en créant dans la pièce une douce intimité.

Si vous avez des napperons à réutiliser mais que leur couleur ne vous plait pas ou plus, vous pouvez aisément les peindre des couleurs de votre choix.

 

On peut également les transformer.... en abats-jour!

Admettons que vous ayez reçu en héritage une lampe de votre grand-tante. Elle est vraiment laide et grotesque. Son abat-jour est énorme et le pied est en porcelaine dorée... bref, la lampe n'est pas très jolie mais par amour pour votre vieille tante, vous n'avez pas envie de vous en défaire.

Vous pouvez donc, en premier en retirer l'abat-jour. En général, les abats-jour qui accompagnent ce genre de lampe sont gros, de formes coniques et souvent bordés de papier ou de tissu plissé.

Les abats-jour de cet acabit, une fois repeints,  délestés ou non de leur décor plissé (qui est simplement collé à la base) se transforment facilement, dépendamment de leur diamètre soit en porte-revues, cache-pot pour plante, bac à chaussettes ou boîte à trésors ou à peluches pour les enfants, (bref leur ré-utilisation est à l'infini et illimitée).

Le pied de la lampe peut-être repeint et/ou redécoré de toutes les façons qui s'adapteront le mieux à leur nouvel environnement. Il suffit pour ça de lui adapter un bon apprêt avant de le peindre et de le décorer. Ainsi, on s'assurera d'une bonne prise de la peinture à venir.

Pour les abats-jour, les napperons en bambou font un très joli effet de lumière zen et tranquille. Pour les miens, j'ai utilisé (pour la première image) des tiges en bambous autour desquelles, j'ai fixé deux napperons en les nouant avec du fil de fer très mince.

   

Pour la seconde image, les napperons de bambou sont fixés (toujours avec du fil de fer mince) à deux tuteurs à tomates en bambou placés d'une façon croisée en coupant les bases des plus longs afin que les quatre pieds touchent la surface sur laquelle ils sont posés.

Pour la dernière image, les napperons sont enroulés pour former une forme de "tube" et sur lesquels j'ai enroulé et collé du papier de soie (récupéré de cadeaux reçus et enveloppés de ce papier). Ce papier lui-même peut être évidemment peint et décoré à votre façon pour rendre votre lampe vraiment unique!

Il faut évidemment veiller à ce que l'espace entre l'abat-jour et l'ampoule soit suffisant pour que la chaleur s'évacue et ne touche aucunement aux napperons. Ça va de soi ;-)


On peut aussi transformer un meuble complètement en y ajoutant des napperons en bambou sur le dessus et/ou sur les portes.

J'ai acheté, pour 15$ un meuble en bois et plaqué bas et long comprenant 9 tiroirs. Sa forme est intéressante et très pratique. J'ai commencé par enlever la première couche de blanc, puis la deuxième vert pétant, puis la troisième jaune flash pour arriver finalement au placage qui n'était pas vraiment beau donc, je l'ai enlevé aussi ;-) Je me suis donc retrouvé avec une texture assez exotique. Je l'ai teinté à l'ocre au complet et j'ai collé sur le dessus une natte de plage en paille que j'ai teinté également.

J'ai gardé les trois tiroirs au centre et celui du bas des deux côtés.  Il m'est donc resté quatre tiroirs, qui équipés de roulettes se glissent facilement sous un lit pour servir de rangement ou... de coffre à trésors. Pour remplacer les deux tiroirs manquants de chaque côté du meuble, j'ai fabriqué deux portes en mdf que j'ai recouvert de napperons de bambous teintés à l'ocre aussi et simplement collés et sur lesquelles, j'ai vissé un petit bout de manche à balai en bois recyclé en poignée de porte.  Le tout lui donne un aspect exotique et colonial qui me plait beaucoup. (en voici une partie)

 

 

 

Toutes ces créations ne me coûtent que très peu d'argent, surtout en comparaison du prix de ce genre d'objets dans le commerce. Mais, par-dessus tout, ce que j'aime, c'est le plaisir et la liberté de créer quelque chose d'unique et d'original.

Bref, là encore, il n'y a aucune limite à tout ce qui peut être fait à partir de ce qu'on a déjà sous la main.




 

 



24/11/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres